Années potentielles de vie gagnées ou perdues

Le concept d’années potentielles de vie perdues a été proposé en 1978 comme indicateur de l’état de santé d’une population. Cet indicateur peut être utilisé pour déterminer les priorités en santé publique (importance relative de diverses causes de mortalité pour une période donnée, dans une population donnée). Cet indicateur est constitué, pour une cohorte, sur la base du nombre total d’années de vie que les sujets décédés prématurément (avant 70 ans) n’ont pas vécu (somme cumulée des écarts entre l’âge de décès et 70 ans). La limite de 70 ans étant conventionnelle, le concept a été ensuite amélioré en prenant comme limite supérieure l’espérance de vie à chaque âge.
Le concept d’années potentielles de vie gagnées est utilisé comme indicateur de santé ou d’efficacité d’une action médicale.

Voir aussi : Quality adjusted life yearqualité de viecohorteindicateur de santé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s